Je ne pense pas exagérer en disant qu'un développeur de scripts Adobe passe le plus clair de son temps, non pas à implémenter les brillants algorithmes qu'il a en tête, mais à réparer ou contourner le magma de bugs, d'incohérences et d'instabilités que l'application-hôte nous inflige année après année. Si les utilisateurs avaient conscience de ce gâchis, ils comprendraient mieux pourquoi il nous est si difficile de maintenir et d'améliorer les outils que nous leur proposons.

Ainsi, d'InDesign 6.0 à 18.5, la console IndexMatic³ ressemble à peu près à ceci :

Apparence attendue de la console (fonctionne jusqu'à InDesign 18.5).

Mais, à compter d'InDesign 19.0, le texte perd ses couleurs et produit l'austère résultat suivant :

Affichage résultant dans InDesign 2024 (thème sombre).

« Pas si catastrophique ! » songez-vous. On peut encore lire le contenu du rapport. Mais la capture ci-dessus reflète seulement ce qui se passe quand vos préférences InDesign sont réglées pour un thème sombre. Voici en réalité ce que les utilisateurs d'un thème clair ont eu le bonheur de voir :

Dans InDesign 2024 (thème clair), la console devient simplement illisible !

Note. — L'absence de gestion des couleurs d'avant-plan dans ScriptUI/InDesign affecte désormais les éléments StaticText tout comme les contrôles EditText, tandis que les couleurs de fond (backgroundColor) restent disponibles pour la plupart des composants d'interface. Selon une récente discussion technique, ce bug sournois affecterait de préférence InDesign (toutes plateformes), pas nécessairement les autres applications Creative Cloud. Ainsi mon confrère Sergey Osokin a-t-il confirmé que dans Illustrator CC 2024, l'application d'une couleur aux éléments StaticText ScriptUI fonctionne encore.

Lorsque j'ai reçu une capture d'écran du premier utilisateur — merci encore à Camilo ! — qui m'a signalé un problème dans la console IndexMatic, j'ai pensé que mon propre programme plantait sauvagement. C'est seulement en observant l'image de plus près que j'ai réalisé qu'en fait, le texte s'affichait bel et bien, en noir sur fond noir. Avec Adobe, il faut s'attendre à tout moment à des péripéties aussi stupides que celle-là. Avant de remettre en cause la logique interne de milliers de lignes de code, demandez-vous d'abord s'ils n'auraient pas juste éteint la lumière pour rigoler.

Résultat des courses, il a fallu mettre au point un « patch de compatibilité » pour InDesign 2024, d'où la version 3.23111 d'IndexMatic³ délivrée hier. Bien qu'elle ne puisse pas ressusciter les couleurs froidement éradiquées par nos bourreaux, elle tente du moins de réajuster le fond de la console pour que vous puissiez lire les résultats depuis un thème clair :

Correctif appliqué dans InDesign 2024 (thème clair).

À propos des MÀJ d'IndexMatic³

Je profite de ce billet pour rappeler aux utilisateurs PRO que les mises à jour d'IndexMatic³ — il y en a eu dix-sept depuis la version inaugurale ! — leur sont systématiquement notifiées par courriel. Assurez-vous que vous y avez accès, vérifiez que votre système de messagerie ne bloque pas comme spam les messages en provenance d'indiscripts.com.

Sachez également que la mise à jour d'InDesign vers une nouvelle version majeure peut créer des perturbations lors de la migration de vos scripts. Les utilisateurs conservant leurs préférences m'ont signalé que le processus de mise à jour tend à créer des raccourcis (ou alias) vers des fichiers antérieurs.

Il est donc quelquefois nécessaire de vérifier vous-mêmes le contenu du dossier Scripts panel auquel la dernière version d'InDesign fait référence. Pensez à toujours quitter l'application avant de remplacer le fichier IndexMatic3Pro.jsx (ou IndexMatic3Try.jsx). Enfin, lorsque vous redémarrez InDesign, exécutez une première fois IndexMatic³ depuis le panneau Scripts pour être sûr(e) d'invoquer la bonne version du fichier JSX. Le menu Indiscripts devrait alors mettre à jour lui-même ses références en cas d'équivoque.