La création d'un index (ou d'un rapport statistique) sur la base de styles InDesign est vraiment l'opération la plus simple de l'univers avec IndexMatic³. Promis, juré, craché. Or, pour des raisons qui m'échappent, la question revient quand même sur le tapis, très régulièrement, dans la communauté des utilisateurs. Ma foi, il n'y a pas de mal à revenir aux fondamentaux ! Prenons donc par les cornes ce taureau très inoffensif…


Identifier le(s) style(s) cible(s)

Au départ, vous aurez entre les mains un document InDesign, ou plusieurs documents homogènes, ou un livre tout entier. Votre objectif est d'extraire des éléments cohérents circonscrits par des styles de texte. En un sens, on peut comprendre un style comme une balise sémantique. Parlons-nous ici de styles « de paragraphe » ou « de caractère » ? C'est sans importance, car IndexMatic applique exactement la même procédure pour les uns comme pour les autres.

Identification du/des style(s) à analyser.

Dans l'exemple ci-dessus, on s'intéresse au style Book Authors qui semble estampiller le nom des auteurs. En réalité, la mise en forme de ce catalogue fait apparaître des sections logiques (A, B, C…), chacune revêtant un style de paragraphe caractéristique : « A Title - Book Authors », « B Title - Book Authors », etc.

Au lancement d'IndexMatic³, je sélectionne donc, dans le panneau Filtres, tous les styles qui reflètent mon champ d'investigation :

Selection de styles dans le panneau Filtres.

Si votre projet implique plutôt des styles de caractère, procédez rigoureusement de la même façon mais via le sous-panneau Styles de caractères. À noter que vous pourriez combiner à loisir les deux espèces de filtre, comme expliqué plus en détail dans le guide d'utilisation.

Exécution de la « requête universelle »

Et maintenant ? Il ne vous reste qu'à saisir une expression régulière que j'appelle informellement la « requête universelle » parce qu'elle capture TOUS les caractères disponibles dans les régions stylées : /.+/

Lancement de la « requête universelle » /.+/

Note. — Quoique franchement facile à mémoriser et à ressaisir, cette requête devrait déjà figurer dans votre liste de favoris sous le label « ALL ». À défaut, suivez les instructions du manuel concernant l'ajout de requêtes favorites.

Dans la liste de favoris, la requête universelle porte le label « ALL ».

Et voilà, affaire réglée ! L'aperçu des concordances vous donnera en une fraction de seconde un avant-goût des éléments capturés ; la production de l'index proprement dit ne sera plus qu'une formalité.

Contrôle en amont des concordances.

Besoin de fignolage ?

Supposons maintenant que la requête universelle se montre trop gourmande. Exemple : dans mon document de travail, l'identifiant ISBN des différents ouvrages possède un style générique (nommé « Common Biblio Info ») qui se trouve assigné à d'autres segments d'information de nature analogue. Comment extraire juste les codes ISBN à partir de ce style ?

Comment pouvons-nous extraire seulement les numéros d'ISBN ?

Eh bien, il suffira de retoucher légèrement notre expression régulière. Je sélectionne donc le style voulu (Filtres › Styles de caractère) et, au lieu de /.+/, je transforme la requête en /978.+/ — partant de l'observation que tous les identifiants ISBN référencés dans ce document possèdent le préfixe « 978 ». Voici le rapport concocté par la fonction Termes :

Rapport complet des séquences ISBN, sur la base d'un style de caractère un tantinet inclusif.

Le filtre basé sur le style de caractère nous garantit une chose importante : parmi toutes les occurrences de la chaîne de caractères « 978… » qui pourraient se manifester n'importe où dans le document, seules celles obéissant à l'étiquette « Common Biblio Info » seront retenues. Cela exclut par conséquent les expressions purement accidentelles de ce motif. Comme vous vous en apercevrez à l'usage, l'alliance d'un filtre de style et d'une expression régulière plus ciselée fait souvent des merveilles.